Performances sportives

Les difficultés rencontréEs qui pourraient être améliorÉES

Les athlètes investissent beaucoup de temps dans leur préparation physique. Pour atteindre de nouveaux sommets, plusieurs utilisent le Neurofeedback afin d’entrainer leur cerveau.

Ce qui se passe au niveau du cerveau:

Chaque région du cerveau joue un rôle particulier que ce soit au niveau de l’attention, la concentration, l’anxiété, le sommeil, le traitement de l’information visuelle et bien d’autres. Lorsqu’un athlète nous consulte pour améliorer ses performances, nous allons premièrement tenir compte du sport pratiqué, car les réseaux cérébraux à entrainer vont varier selon la discipline.

À titre d’exemple, un joueur de hockey devra avoir des temps de réaction rapides et une capacité à traiter efficacement l’information visuelle. Par contre, une personne qui pratique le golf devra être plus en mesure de rester calme et concentré. Nous allons donc entrainer des réseaux différents chez ces deux athlètes.

Ce que l’on entraine en neurofeedback
Augmenter
la concentration

Peu importe le sport pratiqué, la capacité à bien se concentrer et rester concentré est primordiale. Le Neurofeedback est alors utilisé pour entrainer les régions et circuits du cerveau qui sont responsables de l’attention et de la concentration. Ainsi, l’athlète développera une plus grande capacité à être « focus ».

Diminuer l’anxiété et
améliorer le sommeil

Certains athlètes vont présenter un niveau d’anxiété élevé ce qui viendra leur nuire, puisqu’il amènera l’athlète au-dessus de sa zone de performance. Un niveau de stress plus élevé amènera également des tensions musculaires, ce qui aura comme effet de réduire les temps de réaction et la précision des mouvements. Un profil cérébral anxieux aura aussi comme effet de diminuer la qualité du sommeil et parfois même provoquer de l’insomnie. L’effet d’un mauvais sommeil peut être catastrophique. Il diminue la concentration, la récupération ainsi que les temps de réaction. L’entrainement en Neurofeedback est alors utilisé pour calmer les régions hyperactives au niveau du cerveau et ainsi réduire, voire éliminer l’anxiété et améliorer le sommeil.

Améliorer les temps
de réaction

Lorsqu’on entraine le cerveau à l’aide du Neurofeedback, il devient plus efficace. Chez les athlètes nous utilisons l’application « Sleep-2-peak » développée par le neurologue Marc Therrien afin de mesurer la vitesse à laquelle le cerveau perçoit une information visuelle et commande une réaction physiologique. Chez certains athlètes que nous avons entrainés en Neurofeeback, nous avons noté une amélioration des temps de réaction de plus de 30%. En d’autres mots, l’athlète était devenu 30% plus rapide à réagir!

Les résultats qui pourraient être observés
  • Niveau de concentration accru
  • Meilleure capacité de récupération
  • Temps de réactions accélérés
  • Meilleure gestion du stress
  • Performances améliorées
L’EFFICACITÉ SELON LES ÉTUDES

Même si plusieurs athlètes utilisent le Neurofeedback pour améliorer leurs performances, la majorité d’entre eux ne le dévoileront pas publiquement. Ils ne veulent pas dévoiler cette « arme secrète ». Toutefois, parmi ceux qui l’ont dévoilé se trouvent le québécois Alexandre Bilodeau, médaillé en ski acrobatique aux Jeux Olympique de 2010 et 2014.

À la clinique Neuroperforma, nous avons entrainé des dizaines d’athlètes de niveau national, international ou professionnel dans différents sports dont le hockey, le football, le soccer, le patinage artistique, le tennis, la boxe, l’escrime, le judo, la course à moto et la course automobile. Chacun d’entre eux a remarqué une amélioration de ses performances, suite aux entrainements réalisés chez nous.

Les services offerts sont remboursés par plusieurs compagnies d’assurances.