Dépression majeure

Les difficultés rencontréEs qui pourraient être améliorÉES

La dépression majeure se caractérise par une perte de plaisir et une humeur triste soutenues pendant plusieurs semaines, presque tous les jours. Les pensées sont négatives, l’estime de soi est diminuée et la personne atteinte a tendance à voir la vie avec pessimisme.

Bien que plusieurs éléments psychologiques soient impliqués dans la dépression majeure, de plus en plus d’études démontrent qu’une sous-activation de certaines régions du cerveau serait associée à plusieurs de ces cas.

Ce qui se passe au niveau du cerveau:

Les régions du cerveau ont toutes des fonctions à gérer. Au niveau de l’humeur, le lobe frontal gauche est impliqué pour générer des émotions positives. Il s’occupe donc de réguler (contenir) les manifestations d’émotions négatives. Par exemple, lorsque lésé, les personnes deviennent souvent plus apathiques, déprimés ou en colère facilement puisque le filtre qui retenait ces émotions n’est plus. Ils sont donc plus susceptibles de développer une dépression.

D’autres études plus récentes dont une publiée en 2018 dans la célèbre revue Nature ont démontré que la dépression majeure, ainsi que plusieurs problématiques psychiatriques pouvaient résulter de mauvaises communications entre les lobes frontaux et d’autres régions du cerveau. Voir l’article de Nature. Voir l’article de Nature.

Ce que l’on entraine en neurofeedback

Lorsque nous effectuons l’évaluation et l’analyse de l’EEGq, le neuropsychologue va alors porter une attention particulière au niveau d’activité des lobes frontaux, ainsi qu’à ses nombreuses communications avec d’autres régions du cerveau. Avec les équipements de Neurofeedback de dernière génération utilisés dans nos cliniques, nous pouvons maintenant entrainer simultanément l’activité des lobes frontaux (pour activer le lobe frontal gauche qui est responsable de générer les émotions positives) et en même temps entrainer sa communication avec les autres régions. De cette manière, nous avons remarqué une progression encore plus rapide de la condition de nos clients.

Les résultats qui pourraient être observés
  • Humeur plus positive
  • Niveau de motivation accru
  • Sentiment de bien-être accentué
  • Diminution de la fatigue
  • Meilleur contrôle des émotions
Intervention de niveau 4 pour la dépression majeure

Le Neurofeedback est maintenant classé comme une intervention de niveau 4 sur 5 pour la dépression majeure selon le « Evidence-based practice in Neurofeedback and Biofeedback 2016».

En général, les clients commencent à percevoir une amélioration de leur humeur ou de leur état d’esprit entre 4 et 5 séances de Neurofeedback. Ils vont habituellement poursuivre leur entrainement pour compléter une dizaine de séances avec ce protocole afin d’atteindre des niveaux d’amélioration significatifs.

Les services offerts sont remboursés par plusieurs compagnies d’assurances.